Le calendrier :

  1. Remontée des fiches de positionnement : avant le 15/02 et 18/05/2019
  2. Visite évaluative de l’IPR : généralement aux mois d’avril-mai
  3. Procédures de titularisation : mois de juin
    • par jury pour les certifiés
    • par l’Inspection Générale (IG) pour les agrégés

Ces fiches servent de support à la titularisation en fin d’année. Elles doivent donc être remplies dans la concertation. Vous êtes libre d’ajouter vos commentaires.

Les avis :

  • Les temps-pleins : Chef d’établissement (pas d’avis sur la pratique pédagogique) et IPR
  • Les Psy-EN : DCIO et Directeur de l’espe
  • Les mi-temps : Chef d’établissement (pas d’avis sur la pratique pédagogique), IPR et espe

Les avis doivent normalement être pris en compte de manière « équilibrée » mais clairement, celui de l’IPR pèse plus lourd dans l’évaluation.

L’avis de l’espe consiste en l’obtention du M2MEEF pour ceux qui doivent valider un master ou par un avis du Directeur pour les « parcours adaptés ».

L’accompagnement renforcé :

Procédure d’aide : cadrée par l’employeur (le Rectorat), elle peut être déclenchée par tous les acteurs de la formation ou à l’initiative du stagiaire lui-même.

Ponctuelle, elle doit s’accompagner de mesures d’aide concrète qui ne se résument pas à des heures supplémentaires à l’espe, générant pour certains un temps de trajet important et une fatigue supplémentaire.

La bienveillance doit être de mise : être placé en « accompagnement renforcé » ne signifie pas être automatiquement recalé en fin d’année.

La phase de titularisation :

  • Pour les agrégés : l’IG propose au Recteur la liste des titularisés, des renouvelés et des licenciés. Tous les avis défavorables sont examinés en commission paritaire nationale.
  • Pour les certifiés et les Psy-EN : un jury établit la liste des titularisés et convoque les autres à un entretien. Ce nombre oscille environ entre 30 et 60 par an sur l’académie selon les années.

Les cas de non-titularisation :

  1. La prorogation : défaut de M2 souvent pour UE non compensable
  • année à mi-temps pour repasser le mémoire
  • année à temps plein pour l’UE de langue
  1. Le licenciement : normalement au terme de la 2e année, inspection obligatoire.
  2. Le renouvellement : suite à avis défavorable, perte d’1 an dans la carrière et affectation hors-barème.
  3. La prolongation : plusieurs cas de figure en fonction de la cause et de la durée des absences
    • avec avis favorable : conservation du poste au mouvement, titularisation automatique au terme de la période de prolongation (rétroactif pour les congés maternité)
    • sans avis favorable : perte du poste obtenu au mouvement, maintien dans l’académie, nouvelle procédure de titularisation possible décembre sinon en fin d’année scolaire.

NB : au-delà de 4 mois d’absence le renouvellement ne peut être imposé