Le SNES académique vous souhaite une bonne rentrée malgré un contexte politique et professionnel toujours dégradé. Le changement de ton du ministre ne s’accompagne pas d’inflexion de sa politique. Bien au contraire, le gouvernement a profité des vacances pour faire passer des textes importants (la loi fonction publique, l’école de la confiance, l’obligation de formation pendant les « vacances des élèves »…)
Soyons vigilants dès la pré-rentrée sur les effectifs, les emplois du temps, l’organisation des enseignements notamment.
En lycée, la question des manuels scolaires n’est pas réglée pas plus que celle de l’organisation des épreuves communes. A ce propos la note de service du 23 juillet est loin d’être cadrante, ce qui ouvre toutes les possibilités de déclinaisons locales dans les mains des chefs d’établissement.
En collège la pression des effectifs risque d’être forte y compris dans les établissements de l’éducation prioritaire.
Nous vous invitons à vous réunir dès demain ou la semaine prochaine afin de faire le point sur vos conditions de rentrée et de nous en faire part.

Jean-Pascal MERAL