30 mars 2022

Métier - Collège - Lycée - Violences scolaires - LV - ...

Audience Bac / BTS - mars 2022

Audience Bac / BTS - mars 2022

Cadre général de l’audience

Dans un contexte de surcharge de travail, de dénaturation de nos métiers, de perte de sens de l’acte d’évaluer, les problématiques prioritaires étaient : calendrier, copies dématérialisées, phases d’harmonisation, composition des différents jurys et EAF.
La DEC partage certains constats, reconnaît les difficultés liées à la réforme du baccalauréat et du lycée mais les discussions achoppent souvent sur des contraintes techniques ou informatiques. Acquise à « l’esprit nouveau » des épreuves comme le Grand Oral, elle est peu sensible aux considérations pédagogiques comme l’attachement à nos disciplines, la difficulté à adopter des postures « d’intervenants » ou de « candides » sur des sujets que nous ne maîtrisons pas. Elle feint aussi d’ignorer les possibles usages néfastes des outils numériques : surveillance et contrôle du travail des enseignant.e.s, harmonisation « mécanique », limitation du droit de grève.
Par ailleurs le cadre national s’impose sur de nombreux domaines comme celui essentiel de la rémunération des oraux sur laquelle nous l’avons interrogée.
Finalement, nous retenons quelques avancées mais beaucoup de questions restent. Nous réinterviendrons en attendant le retour à un baccalauréat national et anonyme, seul garant d’égalité entre candidat.e.s.

Pour les informations générales, lire ci-dessous

Focus disciplinaire
Les particularités de certaines disciplines nous ont conduits à faire un point plus précis :

Convocations et cumul des missions

Le Directeur a souligné la mobilisation des services sur le baccalauréat et la volonté partagée de donner très vite le plus d’informations possible aux enseignant.e.s, aux élèves, aux établissements. Ainsi, les convocations devraient arriver avant les vacances de printemps.
La DEC ne maîtrise pas l’outil de convocation. Elles seront éditées comme en 2021 avec mention du nombre total de correcteur.trice.s et du nombre total de copies. La mention « intervenants », emblématique de la considération accordée au travail d’évaluation demeure car c’est un paramétrage national.
Les convocations sont établies en fonction des services qui remontent des établissements via les VS. Parfois, les données ne sont pas fiables.
Sur le cumul des missions, le Directeur explique que les enseignant.e.s ne peuvent plus être convoqué.e.s sur des missions simultanées mais sur des missions successives. Ainsi, selon l’administration, les convocations au BTS puis au grand oral ou à l’EAF sont possibles, comme le cumul écrit de spécialité et grand oral.

Épreuves de spécialités

Interrogée sur des jours de décharge pour correction afin d’éviter le cumul cours, corrections, conseils de classe, la DEC répond que la superposition des activités est la règle nationale. Mais elle s’engage à un nombre de copies « restreint » selon elle à un peu moins d’une classe : de 27 à 32 copies selon le vivier disponible dans les disciplines, avec de légères variations entre établissements.

Copies numérisées : EAF et spécialités

L’administration entend les reproches faits à Santorin et reconnaît que Viatique (utilisé en BTS) est plus ergonomique et intuitif, plus efficace en termes de numérisation. Les personnels de direction, la DEC, ont fait remonter en vain cette information au Ministère.
Corriger les copies originales sera impossible. Elles restent dans l’établissement et peuvent y être renumérisées si nécessaire à la demande des personnels.
Télécharger les PDF, les imprimer est une possibilité relevant de décisions individuelles. Pour des copies dans le désordre, le problème est rectifiable directement sur l’application. Une vidéo tutoriel dont le lien sera sur la convocation sera à disposition.
L’ajout de copies après un jour ou deux (comme en philosophie en 2021), a pour objectif un début des corrections avant la fin de la numérisation au lieu d’attendre pour entamer le travail. Le nombre total de copies était finalement conforme à ce qui était prévu selon les services de la DEC.
Concernant la prise en charge des lots et la responsabilité, il faudra cocher une case pour déclarer que l’on a bien accédé aux copies, que l’on s’engage à les corriger.
Après téléchargement ou impression des copies, il sera possible de ne se reconnecter à la plateforme qu’en fin de parcours pour saisir les notes et les appréciations, ou en fonction des consignes données par l’inspection.

ETLV et ECE, NSI

Concernant le temps banalisé pour le passage de l’attestation de langues vivantes en ETLV, et pour les ECE ou l’épreuve pratique de NSI, la DEC renvoie à l’autonomie des établissements.

Nous vous invitons donc à chercher les organisations les moins pénibles, solliciter des décharges et demander une rémunération en HSE si vous dépassez votre temps de service.

BTS

La session de rattrapage pour les BTS, inaugurée en 2021, sera reconduite tous les ans.
La DEC ne dispose d’aucune information au sujet d’une éventuelle consultation sur des aménagements en BTS.

Grand oral

La DEC est en accord avec notre revendication de limiter les déplacements des examinateur.trice.s et des élèves. Des remplaçant.e.s sont prévu.e.s
Nous pointons que les élèves interrogé.e.s comprennent vite sur quelle spécialité portera l’interrogation. Pour la session 2021, les jurys étaient convoqués 4 jours d’affilée maximum et n’étaient donc pas les mêmes sur toute la session. Cette organisation sera reconduite. Pour la DEC c’est une réponse à l’iniquité évoquée.
La DEC évoque des situations où des professeur.e.s ont interrogé sur des questions hors de leur discipline, nous rappelons notre statut de spécialistes de nos disciplines et notre refus de ce type de pratique.
Pour les élèves présentant tout ou partie de leur travail dans une langue vivante inconnue des professeur.e.s les interrogeant, la DEC sera plus vigilante sur la composition des jurys si les élèves ont une spécialité linguistique pour éviter ce problème.

Oral de 2nd groupe

Un seul jour d’oral pour la session 2022 est prévu. En 2021 l’absence de jour de battement entre la publication des résultats et le début des oraux a entraîné des complications. Pour 2022 ce battement entre les deux est prévu mais réduit l’oral à un seul jour du fait de la date nationale pour la publication finale des résultats.

Stagiaires

Les stagiaires ne doivent pas être convoqué.e.s pour le baccalauréat comme les années passées. Si c’est le cas, c’est une anomalie et il faut nous le faire remonter. La situation sera peut-être différente à compter de la session 2023, avec les stagiaires à 18h, si l’administration peut les distinguer des stagiaires 9h dans les bases de données.