15 février 2019

Métier - Collège - Lycée - Violences scolaires - LV - ...

Violences scolaires

Violences scolaires

L’actualité de ces derniers mois est venue brutalement nous rappeler la triste réalité de nos conditions de travail. Les mises en cause, l’agressivité, les insultes, les menaces et les violences physiques et verbales se multiplient à l’égard des enseignants. Le « Pas de vague » des réseaux sociaux à l’automne est la manifestation de cette situation insupportable. La cause fondamentale de ces dérives de la part des élèves et des parents a une origine principale : le management toxique pratiqué dans de nombreux établissements par notre hiérarchie . On a pu noter à de nombreuses reprises que le comportement délictueux d’un élève était renvoyé à la responsabilité pédagogique et professionnelle de l’enseignant agressé. Le fonctionnaire enseignant mis en cause ou agressé a le droit d’être protégé par sa hiérarchie. Il est impératif quand ces événements se produisent que le rapport écrit et la demande de sanction soient immédiates. Ils doivent être suivis d’un dépôt de plainte et d’une demande de protection statutaire auprès du Recteur. Ce réflexe qui n’est pas naturel dans nos professions doit le devenir. Il ne s’agit pas de verser dans une idéologie sécuritaire mais de rappeler à la nécessité de rigueur d’encadrement des élèves dont il faut rappeler qu’ils sont majoritairement mineurs. Dans ce cadre là nous avons rencontré le Recteur et l’Inspecteur d’académie de la Gironde et leurs réponses ont été sans ambiguïté : fermeté. Il faut saisir cette occasion et en finir définitivement avec l’omerta qui règne dans nos classes et nos établissements. C’est notre responsabilité individuelle et collective pour la défense des fonctionnaires enseignants et de nos conditions de travail.

Publication spéciale (réservé aux syndiqués) : Violences contre les personnels

Vous pouvez contacter la permanence au 05.57.81.62.40