Déclaration de la FSU à la CAPA hors classe des agrégés du 17 mai 2018.

Décla FSU CAPA HC agrégés mai 2018

Cette année aura été marquée par la mise en place de la nouvelle carrière.

Nouveau barème qui ne portent que sur l’ancienneté dans la carrière et sur l’appréciation du recteur

Dans l’esprit du PPCR et de la garantie de parcourir sa carrière sur deux grades, ce nouveau barème assure la promotion à ceux ayant passé plus de 3 ans dans le 11e échelon.

Seul bémol, soucieux de garder la main même symboliquement sur un accès à la HC au mérite, le ministère a introduit la notion « d’opposition du recteur » qui bien qu’exceptionnellement utilisée est vue comme une possibilité de sanction managériale. Cette opposition peut être revue chaque année.

La nouveauté réside dans le caractère définitif des avis. Cette première campagne a été approximative. Dans l’esprit de la note de service, les avis seront attribués aux 9+2 (9e échelon avec 2 ans d’ancienneté dans l’échelon) après leur rendez-vous de carrière. Or cette année, aucun candidat n’avait connu de RDV de carrière et les avis « Très Satisfaisant » des IPR et chefs d’établissement (20 % du nombre total des avis) et « « Très Satisfaisant » ou « Excellent » du recteur (respectivement 10 % et 45 % du nombre total des avis) ont été répartis équitablement par échelon et non par année dans l’échelon, générant des déséquilibres pour les futures campagnes. Nous avons tiré la sonnette d’alarme.

Modification de la plage d’appel

Ne sont désormais concernés par la campagne d’accès à la Hors Classe que les collègues ayant dépassé deux années dans le 9e échelon. Dans la pratique, cette réduction de la plage d’appel ne pénalisera aucun collègue au 7, 8 ou 9e échelon. En effet, aucune candidature à ces échelons n’avait reçu un examen favorable.
Nonobstant, en maintenant le volume des propositions rectorales à 20 % du nombre de promouvables, le ministère a réduit de moitié le nombre de candidatures examinées en CAPN (291 en 2017 contre 151 en 2018). Le maintien de cette règle a, d’une part créé des déceptions chez les collègues qui n’ont pas compris que leur candidature ne soit plus examinée, et d’autre part empêché l’examen des candidatures de tous les collègues au 11e échelon.

Grille salariale

Chez les agrégés, le reclassement dans la HC se fait au même indice, excepté pour les collègues au 10e échelon avec plus de 2,5 ans d’ancienneté dans l’échelon (reclassés à l’indice du 11e) et ceux au 11e avec plus de 3 ans (accès aux indices Hors Echelle A).

Proposition du SNES-FSU

Fort de nos analyses et au nom de l’équité, nous avons demandé que l’ensemble des candidatures des agrégés au 11e échelon soit examiné en CAPN. Avant la tenue de la CAPA, 28 candidats dont 22 sans « opposition du recteur » n’étaient pas proposés par le recteur (et avec moins de 1 an d’ancienneté dans le 11e échelon au 31/08/18). En revanche, 34 candidatures de collègues au 10e échelon (avec plus de deux ans d’ancienneté dans l’échelon et un avis « Excellent ») ont été proposées en CAPN. Face au refus de l’administration de privilégier l’intégralité des candidatures des agrégés au 11e échelon, nous avons obtenu l’adjonction de la liste de ces 22 candidatures de 11e aux remontées rectorales. Bien que l’ajout ait été rejeté par le ministère, le rectorat a été sensible à notre argumentation qui doit servir de fil directeur pour les prochaines campagnes. Seule la FSU et ses syndicats (SNES, SNEP pour les enseignants d’EPS, Snesup pour les enseignants dans le supérieur) sont force de proposition et garants de la quasi totalité des intervention en CAPA.

126 agrégés de l’académie de Bordeaux seront promus à la HC en cette rentrée 2018 ce qui est davantage que l’an dernier. Les 25 proposés non promus sont des collègues avec moins de deux ans d’ancienneté dans le 11e. Ils ne subiront aucun ralentissement de carrière.

Les commissaires paritaires du SNES-FSU

33 : Mathieu Dumoulin, Corinne Michelon, Cyrille Orlowski, François Richard
40 : Marianne Campagnolle, Cécile Cluzeau, Julien Leroy, Sonia Mollet
47 : Marie Pierre Mongelard
64 : Nicolas Garret