S’ABSTENIR C’EST S’AFFAIBLIR

Même si vous n’êtes appelés à voter que pour deux scrutins sur quatre, les stagiaires sont autant concernés que les titulaires par les élections professionnelles. Peut-être même plus car vous n’êtes qu’en tout début de carrière.

Le gouvernement, à sa façon, vous souhaite la bienvenue : gel des salaires, suppression de postes, casse de la Fonction Publique à travers la remise en cause du statut... De la formation initiale aux retraites il faut économiser donc réformer. Nous ne gagnons que 1,1 fois le SMIC à BAC+5 en début de carrière mais il faut croire que nous coûtons déjà trop chers.

Le SNES, au sein de la FSU, vous accompagne durant la préparation aux concours puis, vous défend tout au long de l’année de stage, en s’engageant pour améliorer la formation initiale. Cette rubrique « entrée dans le métier » témoigne de notre activité. Ce travail et cet accompagnement, à travers en autres notre permanence estivale ou nos réunions d’informations, sont la conséquence directe du résultat des élections professionnelles. L’année passée, plus de 50% des stagiaires de l’académie de Bordeaux ont choisi d’adhérer au SNES. Au niveau national, ce chiffre s’élève chaque année à plus d’un tiers.

Parallèlement à nos conditions de travail, nous sommes aussi soucieux des conditions d’étude de nos élèves : explosion des effectifs, suppression du BAC national, marginalisation des familles éloignées du système scolaire à travers les réformes conjointes du lycée et de l’orientation s’opposent à notre conception du service public.

Syndicat majoritaire, le SNES FSU pèse sur les choix qui nous concernent collectivement par l’intermédiaire des comités techniques. Mais il veille également au respect des règles et vous défend individuellement lors de chaque étape de votre carrière de titulaire, comme les affectations ou les avancements de carrière, au sein des commissions administratives paritaires.

On comprend donc mieux la volonté déjà annoncée du gouvernement de priver de leurs compétences essentielles toutes les instances ; faute sans doute de pouvoir dialoguer avec des organisations plus conciliantes ou de pouvoir mettre en scène des postures caricaturales.

Ces élections doivent mettre un frein à cette volonté de dérégulation en envoyant un message fort à travers la participation.

Pour faire entendre VOTRE VOIX
En cas de difficultés voici NOTRE TUTO
Sinon appelez A L’AIDE