STAGE HISTOIRE GEOGRAPHIE

Enseigner l’histoire aujourd’hui en collèges et lycées : enjeux, controverses et perspectives

Avec Joëlle Fontaine et Giselle Jamet, Auteures de Enseignement de l’histoire – Enjeux, controverses autour de la question du fascisme, Adapt/SNES, 2016

Les réformes en cours nous amènent légitimement à nous interroger sur le sens actuel de l’enseignement de l’Histoire. S’agit-il encore, comme nous l’avons longtemps pensé, de donner aux jeunes les moyens de penser par eux-mêmes le présent et l’avenir ? Ou bien sert-il désormais à leur faire accepter l’absence d’alternative, le monde comme il est et comme il va ? Les programmes ont été en effet progressivement amputés sur des points essentiels à la compréhension du XXe siècle comme les causes des guerres mondiales, la crise de 1929, le fascisme italien, la guerre d’Espagne. Depuis 2013, le terme même de fascisme a disparu du programme de 3e : les faits historiques sont remplacés par des concepts tels que le totalitarisme. Est-il possible aux enseignants inquiets de cette situation de tenter d’y remédier, compte-tenu d’instructions de plus en plus précises et du temps en constante diminution imparti à notre discipline (aujourd’hui tout particulièrement avec l’introduction des EPI) ? Par ailleurs on discute beaucoup dans les médias de la question du « roman national ». Ce débat ne laisse-t-il pas opportunément dans l’ombre le problème essentiel de l’enseignement actuel de l’Histoire – qui est d’ailleurs celui de toutes les disciplines : la mise en avant désormais explicite et obligatoire de compétences dûment répertoriées et quantifiées au détriment des connaissances ? Cette mise aux normes des exigences actuelles des employeurs, relayées de façon insistante depuis les années 90 par l’OCDE et l’Union européenne, est manifeste depuis la loi Fillon de 2003 introduisant le socle commun. Elle s’est accélérée de façon radicale depuis la loi Peillon de refondation de l’Ecole (2013) et la réforme du collège de N.Bellaud-Belkhacem. Ne peut-on s’inquiéter dorénavant de l’avenir même de la discipline historique - au niveau primaire et collège tout au moins, en attendant la prochaine mouture pour le lycée ?

Bordeaux - Mardi 21 mars 2017
de 9h30 à 17h Athénée Municipal de Bordeaux
(Place St Christoly)


Inscrivez-vous par mail à s3bor@snes.edu
(ou en répondant à ce mail) en indiquant votre nom, prénom, établissement, l'intitulé du stage)

Stages ouverts aux syndiqués et non syndiqués. Le remboursement des frais sera pris en charge pour les syndiqués à jour de leur cotisation.

La demande d'autorisation d'absence est à déposer au plus tard le vendredi 17 février 2017

Programme

Matin

  • Enseigner l’histoire avec les nouveaux programmes : quels enjeux idéologiques et politiques ?

Après-midi

  • L’approche par compétence : innovation pédagogique ou mise aux normes d’un nouvel ordre éducatif ?

SNES Bordeaux
138 rue de Pessac
33000 Bordeaux
www.bordeaux.snes.edu
s3bor@snes.edu