Lettre d'information
du 18 mai 2017

14 rue Jean Terles 47000 Agen
Contact : snes47@wanadoo.fr
Port. 06.07.55.96.39

Anne Laure Tidjditi, secrétaire du S2 (U&A),
Marie-Pierre Mongelard (U&A),
Marie-Laure Gauthier (U&A) et Paul Dupouy (U&A).

CARRIERE

STAGE PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunérations)

  • Ce mercredi matin, à l'initiative du SNES 47, s'est déroulé le stage PPCR animé par notre secrétaire académique , Jean Pascal Méral. Il a présenté un exposé rigoureux et d'une grande clarté face à un auditoire attentif et très réceptif. Voici un petit « viatique » pour les absents et un mémo pour les présents:

 

  • Le PPCR ne doit pas être confondu avec l'évolution du pouvoir d'achat du point d'indice. Le pouvoir d'achat, directement lié à la valeur du point d'indice a, pendant longtemps fait l'objet de négociations salariales et force est de constater que, depuis 1982, il a lentement mais sûrement été rogné. Ces dernières années (2010-2015) le point d'indice a même été gelé.
  • De plus, les réformes sur les retraites ont été accompagnées d'une révision de la retenue pour pension civile. Cela fait baisser la valeur du point d'indice puisque chaque 1er janvier le % retenu pour financer ce prélèvement augmente jusqu'à atteindre 11,10% en 2020. Pour mémoire, il était de 7,85% en 2014. Là encore,l'augmentation de ce prélèvement n'a rien à voir avec le PPCR.

CARRIÈRE et RÉMUNÉRATION

Prochaines étapes :

  • 1er sept 2017 : reclassement de tous dans la même grille : En classe normale, le reclassement va se faire à échelon égal (mais bonifié de quelques euros). Si l'ancienneté dans l’échelon est dépassée dans la nouvelle grille, le reclassement se fera dans l’échelon supérieur. Le reclassement se fait avec conservation de l'ancienneté. En hors classe, le reclassement se fait dans l’échelon inférieur mais sans incidence indiciaire (càd sans perte de salaire : seule la numérotation change). Seuls les 9e et 10e échelons promouvables au grand choix peuvent être bloqués s'ils ne passent pas à la Hors Classe cette année, car il leur faut un an de plus désormais dans la nouvelle grille (4 ans au lieu des 3 actuel).
  • 1er janv 2018 : 2e transfert primes points (voir plus bas)
  • 1er janv 2019 : 2e revalorisation indiciaire
  • 1er janv 2020 : création du dernier échelon de la Hors Classe

Remarque : le calendrier prévisionnel dépasse le quinquennat Hollande, mais devant la lourdeur de la négociation, les choses vont certainement rester en l'état. En revanche le décret sur nos obligations de service peut être retoqué, par un président qui a annoncé qu'il voulait gouverner par décrets et ordonnances. Les agrégés sont perdants sur la hors classe, elle n'est pas revalorisée pour eux.


Apparition d'une nouvelle ligne sur le bulletin de salaire : transfert primes points. On nous enlève une partie de nos primes (32,03 euros) pour nous les réintégrer dans le traitement brut (34,42 euros), de ce fait désormais le calcul de nos pensions de retraite prendra en compte cette partie de la prime.

Ce que le PPCR nous apporte :

même rythme d'avancement pour tous : 26 ans (24 pour ceux qui bénéficieraient de l'accélération entre le 7e et le 8e échelon et entre le 9e et le 10e). Avec le système actuel, les écarts étaient bien plus importants : 30, 20 ou 10 ans, selon la vitesse du déroulé de carrière.

la hors-classe devient le débouché naturel pour tous. Remarque : au dernier GT académique la DRH s'est engagée oralement à appliquer lors de la prochaine CAPA hors-classe l'esprit du PPCR, c'est à dire que les 11e échelons passeraient tous à la hors-classe sauf avis très défavorable. Nos commissaires paritaires sauront le lui rappeler.

Création de la classe exceptionnelle : « carotte » du ministère en réponse à l'allongement des carrières ; elle permet à quelques uns d'accéder à l’échelle A pour les certifiés (indice 972) et à l’échelle B pour les agrégés (indice 1067). Cette classe exceptionnelle sera accessible pour 80% par fonctions spécifiques (enseignement en éducation prioritaire au moins pendant 8 ans en continu, enseignement en filière post-bac en poste étiqueté en tant que tel - les chaires BTS par exemple - les formateurs académiques- seulement les titulaires du CAFA créé cette année- les directeurs de CIO, les chefs de travaux et les directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques. Autant de dispositifs discriminants pour de nombreuses matières... Les 20% restants seront pourvus par des promouvables ayant eu un parcours professionnel remarquable : au final 100% au mérite pour l'administration. 

Limites de la revalorisation

  • Certes, il y aura 7 à 8 % d'augmentation du point d'indice mais cela ne rattrapera pas les pertes accumulées depuis 2000, a fortiori depuis les années 80...
  • Le rythme d'avancement est unique mais le SNES continue de demander qu'il soit calqué sur le rythme de l'ancien Grand Choix
  • Le SNES demande également une clause de sauvegarde de 3 ans pour le 3e échelon afin que certains n'y restent pas pas trop longtemps.
  • Le SNES demande une revalorisation des fins de carrière des agrégés.
  • Le SNES demande le maintien d'une grille pour les bi-admissibles. Le SNES demande une vraie accélération des débuts de carrière.
  • Le SNES demande un accès garanti à tous à la classe exceptionnelle ; nous l'avons obtenu pour la hors – classe, nous devons l'obtenir pour la classe exceptionnelle !

4 RDV de carrière :

entre le 7 et le 8e échelon, entre le 9 et 10e échelon, lors du passage à la hors-classe et à la classe exceptionnelle. C'est le rectorat qui définit, désormais tous les ans, la liste des enseignants à évaluer : les IPR et les chefs d’établissement seront informés en juin de chaque année.
Les inspections se dérouleront d'octobre à mai : il y a obligation de nous informer de la visite un mois à l'avance et l'inspection sera suivie d'un entretien avec l'IPR. Dans les 6 semaines qui suivent un entretien avec le chef d'établissement est prévu.
Le rapport sera assorti d'une grille d'évaluation (5 items pour l'IPR, 3 pour le chef d'établissement et 3 en commun). C'est le recteur qui arrête l'appréciation finale, au vu des appréciations des évaluateurs primaires. Le SNES a obtenu la suppression (au grand dam du SGEN) du bilan professionnel que les collègues devaient rédiger en plus. La grande nouveauté, c'est que nous pouvons contester les résultats de l'évaluation, ce qui était impossible jusqu'à présent. Les résultats doivent nous être communiqués dès la rentrée et il y a un délai d'un mois pour demander au recteur une révision de l'appréciation. Il a également 1 mois pour nous répondre, et si l'administration ne répond pas favorablement dans ce délai d'un mois, nous pourrons saisir la CAPA de demande de révision et les commissaires paritaires du SNES nous accompagneront dans nos démarches et interviendront. Les IPR peuvent venir nous voir individuellement ou par équipe, à la demande du chef d'établissement, de l’équipe, du conseil pédagogique (gloups...) … à d'autres moments de la carrière dans le cadre de l'accompagnement …

Limites de ce dispositif

  • L'entretien avec le chef d'établissement n'est pas cadré par des consignes nationales.
  • Le découpage en items n'est pas satisfaisant : il permet, par exemple, l'intrusion dans le pédagogique des chef d'établissement .
  • L'accompagnement reste flou ; même s'il est déconnecté des RDV de carrière, il peut avoir un « effet mémoire » défavorable.

STOP A L'INTOX

NOUS avons obtenu le dégel du point d'indices par nos revendications et nos manifestations alors que le SGEN et l'UNSA ont refusé de s'y associer sous prétexte que l'austérité ne le permettait pas ; en aucun cas ils ne peuvent revendiquer cette avancée, aussi minime soit-elle !
Non, ce n'est pas une régression comme l'affirme FO, (mais en même temps, cette fédération continue de dire que nous sommes tenus aux 1 607h!!). Le PPCR nous permet d'évoluer un peu, c'est une avancée certes, mais pas suffisante : c'est pourquoi le SNES continue de porter un certain nombre de revendications.

ACTU

Les IPR peuvent dire merci à Nadjat Vallaud Belkacem : juste avant de partir, elle leur a fait cadeau d'une revalorisation de leurs primes (entre 2500 et 4000 euros …) : merci pour tout ce qu'ils ont fait pour elle ?

AGENDA du 47

ATTENTION : CHANGEMENT DE DATE☻ Soirée festive♫ : le SNES 47 avait envisagé le 2 juin pour la soirée conviviale dans ses locaux rue Jean Terles. La veille du dernier long week end de l'année, la date n'est peut être pas judicieuse. C'est pourquoi nous avons décidé de reporter cette soirée au vendredi suivant : le 9 juin !!!! A l'issue de cette année épuisante, retrouvons-nous afin de ressourcer nos forces pour mieux poursuivre nos actions. Réservez dès maintenant cette date et contactez-nous pour nous informer de votre venue.

INFOS PRATIQUES

Si vous désirez nous contacter évitez de faire « répondre » à ce mail, mais contactez nous à l'adresse électronique suivante : snes47@wanadoo.fr

BETISIER

« Un smartphone condamné à une semaine d'exclusion pour avoir apporté un élève en cours ». @rip_educ

Le 09 mai, le Figaro.fr relaie un scoop ! L'apprentissage d'une langue en dessous de 3heures hebdo s'avère peu efficace... dingue non ?

SNES Lot et Garonne
14 rue Jean Terles
47000 Agen
http://snes-lot-et-garonne.over-blog.com/
snes47@wanadoo.fr